Rendez-vous sur le site de l'Université de Bourgogne pour plus de détails..........UB

          Le Master Juriste des collectivités territoriales est né en 1995 d’une réflexion entre la Ville de Mâcon, la Faculté de Droit et de Science politique de l’Université de Bourgogne, l’Association des Avocats-conseils auprès des Collectivités et le Centre National de la Fonction Publique territoriale (CNFPT). Cette initiative, à l’époque totalement novatrice en France, était destinée à répondre aux difficultés rencontrées pour trouver des diplômés à Bac +5 susceptibles de répondre aux besoins croissants des acteurs locaux. Après presque 20 années d'une collaboration sans faille avec la Ville de Mâcon, puis avec la Communauté d'Agglomération Mâconnais - Val de Saône (CAMVAL), le Master Juriste des Collectivités Territoriales a été relocalisé depuis la rentrée universitaire 2014 sur le site de Dijon de l’Université de Bourgogne. Cette évolution a notamment été motivée par la création, à Dijon, de l’Institut Supérieur des Territoires (IST), lequel a vocation à réunir en son sein les différents diplômes de Master 2 de l’UFR Droit Sciences économiques et politiques en lien avec le territoire. Il s’agit ainsi d’assurer une plus grande cohérence de l’offre de formation, d’offrir un support institutionnel au développement d’une recherche collective orientée sur un axe majeur de l’Université de Bourgogne, et de développer des partenariats avec les collectivités territoriales et les entreprises du bassin universitaire. A ce titre, l’IST bénéficie déjà de subventions de la part de la Région de Bourgogne, du Département de Côte d’Or et de la Communauté d’agglomération du Grand Dijon.

          Un diplôme répondant à l’attente des acteurs locaux
          Aujourd’hui, l’intérêt de cette formation ne se dément pas, qu’il soit la conséquence des nombreux départs en retraite des cadres territoriaux ou des importants nouveaux transferts de compétences de l’Etat vers le niveau local. Les collectivités territoriales recherchent des juristes qualifiés chargés d’assurer la maîtrise du risque juridique inhérent à l’extension de leurs domaines de compétences ; les cabinets d’avocats recherchent des spécialistes d’un droit local devenu, en quelques années, une source majeure du contentieux ; les partenaires locaux, publics comme privés (établissements publics, SEM, entreprises…), recherchent des collaborateurs capables de faire le lien avec les collectivités. Les débouchés se situent donc aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public.
          Le Master Juriste des collectivités territoriales apporte une réponse à ces besoins, formant des juristes de haut niveau, capables d’avoir un rôle de conseil interne au sein de leur organisation, de rechercher des solutions juridiques en cas de contentieux et d’être des interlocuteurs pertinents aux côtés des élus et responsables, à l’occasion de négociations contractuelles et de l’élaboration d’actes juridiques complexes. La diversité des postes occupés par les diplomés depuis 1998 apparaît ainsi dans l'onglet "Promos".

          Un diplôme proposant des enseignements variés
          Selon le type de collectivité, les domaines générant le plus de consultations ou de contentieux sont différents. Cette diversité conditionne le profil des agents et les études montrent que, même dans les grandes collectivités aux services juridiques fournis, le généraliste reste le candidat idéal, capable d’être polyvalent et d’avoir une vision d’ensemble.
          C’est pourquoi l’approche proposée par le Master Juriste des Collectivités territoriales se veut aussi large que possible (plus de 350 heures d’enseignement). Cela permet de se construire une solide formation juridique, indispensable tant pour l’activité professionnelle elle-même que pour la réussite aux concours administratifs correspondants.
          Cela n’empêche pas le diplôme d’affirmer son caractère professionnalisant puisque les cours fondamentaux usent largement de mises en situation et que plus de la moitié des enseignements sont dispensés par des professionnels, d’origines diverses, intervenant dans le cadre de séminaires ou de cours plus importants.

          Un diplôme favorisant l’investissement des étudiants
          La réussite professionnelle passe évidemment par une formation solide mais aussi par la constitution d’un réseau permettant d’être au fait de l’évolution des métiers, des formations, des opportunités de carrière.
          Aussi attachons-nous une particulière attention à l’investissement des étudiants, pour que cette dernière année de formation universitaire soit également l’occasion pour eux de nouer des liens avec leurs co-diplômés, les promotions précédentes et les acteurs locaux. C’est pourquoi chaque promotion créé sa propre association d’étudiants, responsable de l’organisation d’évènements de nature à créer une plus grande solidarité et d’assurer une plus grande médiatisation du diplôme.